Télécharger le guide

La généralisation du très haut débit d’ici 2025, sera un vecteur impératif et incontournable pour le dynamisme, la prospérité et la croissance économique nécessaires au maintien et à la création d’emplois. L’accès à des contenus et services identiques en tout point du territoire sera source d’équité et d’attractivité territoriale.

Pour le CREDO, le réseau cible satisfaisant à tous les critères techniques de pérennité, de disponibilité et de qualité s’appuiera obligatoi-rement sur un réseau d’accès en « fibre optique ». La construction de ce réseau nécessitera des investissements élevés de l’ordre de 30 Milliards d’euros, branchement compris, pour couvrir le territoire1. Les intentions d’investissement des opérateurs de services, si elles se concrétisent, pourraient permettre de couvrir jusqu’à 60% de la population à horizon 2020. L’action publique sera déterminante pour assurer une couverture généralisée du territoire. D’ores et déjà les régions et les départements s’organisent. Au niveau des départements, la mise en place de schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique (SDTAN), conformément à l’article L1425-2 du code général des collectivités territoriales (CGCT)2 s’inscrit dans cette démarche. En concertation avec tous les acteurs, le schéma directeur permet aux pouvoirs publics d’anticiper et d’organiser la mise en œuvre d’une desserte numérique à très haut débit3 sur l’ensemble du territoire considéré : aires urbaines peu denses, zones périurbaines et rurales – favorisant l’accès de tous à l’internet à très haut débit, dans des conditions aussi proches que possible de ce que l’on peut trouver dans les zones dites très denses (qui correspon-dent à 148 communes).

Toute autre vision, qui pourrait avoir un intérêt à court terme mais risquerait de freiner, voire de mettre un coup d’arrêt au caractère priori-taire du déploiement des réseaux d’accès FTTH est à proscrire et accentuerait les risques d’une nouvelle « fracture numérique ».

C’est dans cet esprit que depuis janvier 2011, le Cercle oriente ses travaux sur le déploiement des réseaux d’accès FTTH dans les zones moins denses (ZMD), définies comme l’ensemble du territoire français à l’exception des zones très denses (ZTD). En se référant à la décision idoine de l’ARCEP (décision n°2010-1312 du 14 décembre 2010), le CREDO entend fournir aux acteurs du domaine un guide de recomman- dations, dans le même esprit que le guide de mise en place des réseaux FTTH paru en 2007. Dans ces zones moins denses, le Cercle, fort de son expertise et de sa maîtrise technique, souhaite mettre à disposition des collectivités territoriales un référentiel de l’état de l’art des architectures, des technologies et des techniques de mise en œuvre et d’exploitation des réseaux d’accès FTTH dans une logique de mutualisation des infrastructures.

En expliquant clairement sa vision et en étant force de proposition, le CREDO aspire à participer activement au développement des services numériques sur le territoire.

Ce guide constitue l’aboutissement de plusieurs centaines d’heures d’expertises agrégées et résulte de la vision et de la passion de ses membres. Le Cercle entend fournir aux décideurs et aux acteurs du très haut débit un véritable mode d’emploi pour la refonte des réseaux d’accès tout en garantissant la pérennité des infrastructures et des investissements dans un contexte de mutualisation des coûts.

A sa date de sortie, ce guide représente l’état de l’art vu par les membres du CREDO. Il sera régulièrement complété et mis à jour.