Cuivre, bientôt la fin d’une grande aventure !

Ayant atteint aujourd’hui ses limites en termes de débits et de fiabilité, le réseau cuivre (ADSL/VDSL/RTC) est amené à fermer pour être remplacé par la fibre optique voire d’autres technologies alternatives. Sa fermeture sera progressive, en deux étapes, commerciale et technique, avec la perspective d’une substitution totale du réseau cuivre par la fibre optique d’ici 2030.

Le Cercle CREDO, en référence aux modalités opérationnelles arrêtées par Orange, a créé un comité rédactionnel principalement technique au sein d’un groupe de travail dédié aux impacts d’une « obsolescence programmée du cuivre au profit d’un territoire 100% fibré ». Ce comité, composé¹ d’une vingtaine d’experts en la matière – institutions, organismes fédérateurs, secteur économique/ industriel, collectivités etc. – identifie et définit l’opérationnalité technique d’une migration systématique vers le tout IP, fibre et/ou mobile.

Au travers d’un guide à venir en 2024, il est proposé une vision « fin de la chaine du réseau » (client final, propriétaire immobilier, opérateurs de la GTB) pour apporter des réponses concrètes sur le décommissionnement et la dépose du cuivre. Par ce livrable on proposera de lever les freins à la migration de l’ensemble des services fixes du cuivre vers la fibre, notamment du côté du transfert des accès dits techniques : téléalarmes, lignes d’urgence des ascenseurs, vidéosurveillance, divers capteurs, etc. dont seulement quelques-uns ont vocation à être gérés à distance.

La coécriture élargie du guide « Fin du cuivre » vise à traiter l’opérationnalité de cette transformation dans l’habitat et dans nos modes de vie, tout en proposant des solutions techniques pour une meilleure connectivité au quotidien dans notre vie personnelle et professionnelle, en privé et de façon collective.

Le groupe de travail se réunit toutes les 3 semaines depuis le 20 octobre. Après avoir établi sa feuille de route, le GT va, lors de sa 4ème réunion, travailler aux contenus du guide. Les travaux rédactionnels, proposés par les acteurs présents sont débattus hors toute problématique partisane et concurrentielle, ils visent essentiellement à anticiper la dépose du cuivre.

¹ (AFUTT, Arcep, ANCT, Avicca, DGE, FFT, FNCCR, InfraNum, les opérateurs d’infrastructure fibre et cuivre, les opérateurs commerciaux, les collectivités locales, tout organisme privé ou public susceptible d’informer et d’accompagner les habitants dans cette transition, industriels)